Vous en avez marre des discussions autour du corona à tous vos apéros-webcam ? Aujourd’hui on vous fait découvrir les travaux de trois femmes scientifiques hors du commun. De quoi lancer une conversation qui en jette !

#1 Dites « Ouistiti » !

On commence avec la chimiste britannique Rosalind Franklin. Ce nom ne vous dit rien ? Pourtant c’est grâce à elle que l’on connait aujourd’hui la structure en double hélice de l’ADN (acide désoxyribonucléique), la fameuse carte d’identité universelle du vivant !

Rosalind Franklin observant au microscope, 1955, collection personnelle de Jenifer Glynn, Laboratory of Molecular Biology.

En effet, elle a pris la toute première photographie de la molécule. Impressionnant ! Trois de ses collègues masculins vont d’ailleurs être tellement bluffés qu’ils vont s’empresser de publier les résultats de Rosalind Franklin… sans la mentionner ! Les collègues en question obtiendront de cette façon le prix Nobel de médecine en 1962. Vous comprendrez donc que nous ne citions pas leurs noms dans cet article : un juste retour de bâton.

Envie d’en savoir un peu plus sur cette histoire ? C’est par ici !

#2 Ça pique !

La semaine dernière dans cet article, on vous parlait des scientifiques ayant permis de faire avancer la médecine. Voici une femme qui aurait pu sans conteste figurer dans la liste : la chimiste et pharmacologiste chinoise Tu Youyou.

Dans un laboratoire de recherche, Tu Youyou est assise à droite de son professeur Lou Zhicen.
Tu Youyou (à droite) et son professeur Lou Zhicen à l’Académie chinoise des sciences, vers 1950, Xinhua News agency

En 1965, le président Mao Zedong lance dans le plus grand secret une vaste offensive militaire : le projet 523. L’objectif ? Trouver un remède contre le paludisme, une maladie qui fait des ravages dans les rangs de son armée. Et c’est à Tu Youyou qu’il confie cette mission. Après bien des heures de travail et des expériences dangereuses (elle teste certaines molécules sur elle-même !), Youyou parvient à isoler l’artémisinine. Une molécule dont les dérivés permettent aujourd’hui de soigner des millions de malades à travers le monde.

Pour en savoir plus sur cette femme hors du commun, suivez-nous !

#3 C’est quoi le programme ?

Notre troisième scientifique est la très précoce et brillante Ada Lovelace (qui est accessoirement la fille du poète Lord Byron). La jeune femme est très tôt formée aux sciences par sa mère, férue de mathématiques, et de nombreux tuteurs, parmi les plus brillants scientifiques du moment (nous sommes aux alentours de 1830).

Tableau d'Ada Lovelace, de plein pied, dans une longue robe couleur argenté, la taille marquée par une ceinture rouge.
Margaret Carpenter, Portrait d’Ada Lovelace, 1836, huile sur toile, 216 x 137 cm, Government Art Collection, Londres

À 17 ans, elle rencontre l’inventeur Charles Babbage et se lance avec lui dans un projet un peu fou : concevoir une sorte de super calculatrice capable de résoudre automatiquement et sans erreur des calculs complexes. Pour ce faire, elle réalise un algorithme pouvant être exécuté par sa machine. Bref, elle vient d’écrire le premier programme informatique de l’histoire ! En hommage, un langage de programmation porte aujourd’hui son nom : le langage ADA.

On vous présente la machine d’Ada et Babbage un peu plus en détail juste ici !

Et vous, quel est votre top 3 des femmes de sciences les plus inspirantes ? Vous auriez voulu faire figurer d’autres grandes scientifiques ? Partagez-nous votre propre sélection en commentaire et, qui sait, nous en parlerons peut-être bientôt dans notre newsletter gratuite Sciencetips !

Rendez-vous donc chaque mardi et jeudi pour découvrir d’autres anecdotes sur les femmes et les hommes qui font avancer les sciences.

Et si d’autres sujets vous intéressent, Artips a créé Mes Antisèches, une plateforme de culture générale en ligne à destination des entreprises et des écoles. Pendant cette période compliquée, il nous tient à cœur de continuer à nourrir votre curiosité, même depuis votre canapé ! C’est pourquoi nous avons exceptionnellement décidé de vous proposer d’y accéder gratuitement, le temps du confinement.

Vous avez des enfants ou des petits-enfants qui ont soif d’apprendre ? Vous êtes professeur·e ou étudiant·e ? Suivant votre niveau scolaire, nous vous ouvrirons des accès aux parcours les plus adaptés.

Vous êtes salarié·e du privé ou du public ? Nous pouvons personnaliser cette plateforme aux couleurs de votre entreprise. Gratuitement, et pour autant de salariés que nécessaire.