Mais l’homme […] est l’animal conteur d’histoire. Où qu’il aille, il ne souhaite pas laisser derrière lui un réveil chaotique, ni un espace vide, mais des balises et panneaux qui indiquent la présence de ses récits. Il se doit de raconter des histoires.

– Graham Swift, écrivain britannique
Le storytelling date de la nuit des temps

De grands orateurs de l’Antiquité à l’épopée de votre ami à la soirée d’hier, en passant par les fables de La Fontaine et les discours des figures politiques, les histoires sont partout !

Si 65% de nos conversations sont basées sur les récits, c’est qu’il y a une bonne raison : ils ont un formidable pouvoir. En effet, à la différence d’informations rationnelles et froides, ils captent notre attention et transmettent efficacement les messages. 

Imaginez-vous dans une salle de réunion, fixant les bullet points sur l’écran devant vous. Vous écoutez d’une oreille la présentation monotone de votre supérieur sur les nouvelles normes de sécurité. Terriblement ennuyant… Imaginez-vous maintenant dans cette même salle, fixant avec intérêt votre supérieur raconter, avec moult gestes, l’histoire d’une de vos collègues. Celle-ci, peu attentive aux nouvelles règles sécuritaires, a échappé de peu à un grave accident. 

 

Là est le pouvoir du “storytelling”.

Le story… quoi ? Le storytelling consiste tout simplement en la mise en récit d’un message. L’idée est d’utiliser les codes narratifs pour partager des informations qui seront mieux comprises et mieux retenues. Par là, le storytelling répond aux nouveaux enjeux de communication : réussir à partager un message dans un contexte de surinformation et de temps d’attention restreint. Pas étonnant que le storytelling fasse la une ! La dernière publicité de Chanel ? Les discours mythiques de Barack Obama ? L’histoire de la création de Michel et Augustin ? Eh oui, tout cela, c’est du storytelling ! 

Cette technique a été adoptée par le monde du marketing, de l’éducation, de la politique, des entreprises… Bref, par tout acteur qui souhaite capter et conserver l’attention d’un public. Après tout, plus de 80% d’entre nous estiment qu’un storytelling attractif et irrésistible représente l’élément le plus important d’un contenu efficace. 

Image : le pouvoir du storytelling sur tous les sujets

 

Mais pourquoi est-ce que ça marche aussi bien ?

Et bien pour trois raisons très simples : 

 

Notre cerveau raffole des histoires !

Ce dernier réagit fortement à l’inattendu, à la succession d’événements, à l’imagination. Or, quoi de plus imprévisible, de plus temporel, de plus créatif que le récit ? Autrement dit, si nous adorons autant les “Il était une fois”, c’est à cause d’une véritable prédisposition biologique.  

 

Les histoires engagent nos émotions 

Les humains se présentent peut-être comme des êtres de raison, mais ce sont aussi des êtres d’émotions. Et pas qu’un peu ! Peur, joie, doute, frayeur, excitation… Nos sentiments face à un message ou à une situation nous font réagir, nous mobilisent et nous engagent. Et c’est là toute la puissance des histoires !

 

Les histoires nous montrent l’exemple  

Pas toujours facile d’expliquer une information complexe ou de rendre concret quelque chose d’abstrait ! Mais c’est bien plus simple avec une histoire. Avec des personnages, des actions, des mises en situation et un arc narratif, le récit permet d’incarner un message, de donner l’exemple et donc de répondre à notre besoin de compréhension.

 

Maintenant que vous savez tout du storytelling, amusez-vous à repérer les histoires autour de vous ! 

Artips est expert en storytelling appliqué au format court. Si vous voulez en savoir plus sur la mise en récit, jetez-un œil à nos livres blancs !