Mélangez l’explosion des nouveaux outils numériques avec un temps d’attention de plus en plus restreint et une mobilité croissante des apprenants, et vous obtenez quoi ? La digitalisation de la formation ! Aujourd’hui, plus de deux tiers des entreprises en sont déjà utilisatrices et souhaitent accélérer son importance dans les plans de formation.

La digitalisation de la formation possède de nombreux avantages du côté de l’entreprise : économie des coûts, réutilisation de la formation, diffusion massive, analyse des résultats… Mais aussi du côté de l’apprenant ! Ce dernier peut gérer sa formation à son propre rythme, expérimenter différents supports et suivre des modules beaucoup plus adaptés à ses besoins et à ses contraintes. Bref, sur le papier, c’est une véritable mine d’or ! Mais la digitalisation de la formation n’est pas toujours évidente et présente des défis majeurs. Mal mise en place, elle risque de plomber l’engagement des apprenants et de manquer totalement les objectifs. Une perspective peut attirante… Pour éviter cela, voici cinq règles à garder en tête !

 

Construisez quelque chose de neuf ! 

La digitalisation vers quelque chose de neuf

Digitaliser la formation, ça ne veut pas dire numériser des pages entières mais plutôt optimiser la formation grâce au digital. Autrement dit, c’est un projet à part entière qui nécessite une vraie réflexion autour de la stratégie et de la logique pédagogique. L’objectif n’est donc pas “digitaliser ce que nous faisons déjà” mais “repenser ce que nous faisons, avec le digital”. Vous devez construire le projet, certes avec des briques souvent déjà disponibles, mais avec une perspective nouvelle

 

Acculturez vos équipes à la digitalisation ! 

Avant toute chose, vous devez connaître et mesurer l’appropriation des outils numériques au sein de vos équipes. Après tout, lancer une formation entièrement digitale pour des collaborateurs qui n’ont jamais entendu parler du e-learning ou d’adaptive learning n’est pas des plus utiles. Procédez donc pas à pas en acculturant vos équipes à l’apprentissage digitalisé. Cela peut vouloir dire un mixte entre présentiel et numérique ou encore des ateliers d’appropriation du digital. 

 

Choisissez bien votre prestataire ! 

Serrer la main

La digitalisation de la formation est une aventure importante, faites attention avec qui vous vous embarquez ! L’idéal est de choisir un prestataire maîtrisant à la fois la production des contenus et leur diffusion. D’un côté, votre heureux élu doit pouvoir rendre la formation ludique, attractive et pédagogique à partir d’un ensemble de ressources et de données. De l’autre, il doit pouvoir comprendre les habitudes de consommation des apprenants et créer un outil de diffusion accessible et efficace. Le deux en un est un plus ! 

 

Misez sur la personnalisation ! 

Digitaliser la formation, c’est avoir à disposition tout un panel de ressources pour adapter l’apprentissage aux collaborateurs. Autrement dit, c’est l’occasion de repenser la formation sous une forme plus individualisée et plus personnalisée. Si les contenus proposés sont aussi généraux et impersonnels que les formations en présentiel, ce nouveau format pédagogique échouera à générer de l’engagement. Une attention particulière doit être portée à la personnalisation des contenus pour que vos collaborateurs se sentent concernés. Alors ne lésinez pas sur ces leviers-là ! 

 

Investissez dans l’analyse ! 

Analyser les données

Bêta-tests, quiz, questionnaires de satisfaction, nombre de connections, taux de complétion… Autant d’éléments dont la mesure est grandement facilitée par le numérique. Alors ne vous en privez pas ! Vous pourrez ainsi obtenir une compréhension fine des connaissances de vos collaborateurs sur certains sujets ainsi que de leur position vis-à-vis de la formation. Le conseil à retenir : portez autant d’attention au back office et à l’analyse des données qu’aux contenus eux-mêmes. Une formation digitalisée c’est un suivi boosté alors lancez-vous !