Haaa, l’architecture et ses merveilles : les pyramides d’Égypte, le Colisée, les châteaux de la Loire, les gratte-ciels de New York… En attendant de pouvoir repartir à leur découverte, Artips vous fait voyager depuis votre canapé ! Petit tour d’horizon de secrets architecturaux (plus ou moins) bien gardés :

#1 Pas très carré tout ça !

447 avant J.-C., Athènes. Périclès, à la tête de la ville, lance la construction d’un temple colossal : le Parthénon. Des millénaires plus tard, le monument est toujours synonyme de perfection architecturale.

Steve Swayne, Parthénon, Athènes, Grèce, 1978

Et pourtant… il ne présente absolument aucun angle droit ! Eh oui, s’il suivait uniquement des lignes droites, le temple nous paraîtrait complètement déformé de l’extérieur. Les architectes grecs « bombent » donc légèrement tous les éléments : colonnes, blocs… Cette méthode ingénieuse s’appelle la « correction optique ».

#2 Circulezzzz !

Début du XIIe siècle, Saint-Denis. La basilique, victime de son succès, voit se presser à ses portes des foules de pèlerins. Une bonne nouvelle ? Pas vraiment : cela crée embouteillages, accidents et… morts ! L’abbé de Saint-Denis décide alors d’agrandir et de moderniser l’édifice. Persuadé que la lumière représente le divin, il fait des pieds et des mains pour y percer de grandes baies vitrées.

Claude Attard, Basilique Saint-Denis, 2013

Et le résultat, consacré en 1144, est à la hauteur de ses espérances. Sans le vouloir, le religieux a ainsi développé un tout nouveau style architectural : l’art français. Cela ne vous dit rien ? C’est parce qu’il a été renommé, des années plus tard, art gothique !

#3 Je suis charrette !

XIXe siècle, École des Beaux-Arts. Les étudiants en architecture qui suivent les cours du prestigieux établissement passent leur examen final. La pression est grande, c’est là que tout se joue pour eux ! Et certains sont tellement en retard qu’ils doivent louer de grosses charrettes afin de livrer, juste à temps, leurs immenses plans à l’école.

KoS, La cour d’honneur de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts, au fond : le Palais des Études, 2009

Selon la légende, il n’est d’ailleurs pas rare de voir des étudiants fignoler leurs travaux à même la charrette. D’où la fameuse expression « Je suis charrette », qui signifie être submergé par le travail !

#4 Une vraie flèche

1928, New York. Le fondateur des voitures Chrysler fait appel à l’architecte Van Alen pour la construction d’un building en plein Manhattan. Il le veut grandiose et dans le luxueux style Art Déco.

Jorge Royan, Chrysler Building. New York City 2005

Au même moment, Severance – l’ancien associé de Van Alen – accepte une commande similaire. Les deux rivaux se lancent alors dans une compétition féroce : construire le plus haut immeuble de la ville. La course est serrée… mais c’est sans compter sur la dernière arme secrète de Van Alen : une flèche en métal de 60 mètres de long.

Une fois le building de Severance achevé, Van Alen monte aussitôt sa flèche au sommet de son édifice de 77 étages. Le Chrysler Building remporte ainsi la première place tant convoitée. Mais moins d’un an plus tard, il est dépassé par l’Empire State Building !

Vous voulez en apprendre davantage ? Explorer l’histoire de l’architecture en Occident ? Rencontrer les architectes qui ont révolutionné le monde moderne ?

Notre plateforme de micro-learning vous propose plusieurs parcours dédiés au premier des arts. Nous l’ouvrons gratuitement pendant la durée du confinement à tous les salariés des entreprises qui en font la demande, en quelques clics seulement : profitez-en !