Qui a dit que “musée” devait forcément rimer avec “cloisonné” ? Au contraire, la culture ça rapproche ! Que ce soit vibrer à l’unisson dans la fosse d’un concert, draguer devant un tableau, ou encore parler de ses dernières lectures pendant un repas d’équipe, pas de doute, la culture favorise les rencontres et crée du lien social. Mais encore faut-il pouvoir se rendre dans un lieu de culture !
Car dernièrement, nos institutions culturelles étaient fermées. Pourtant, comme la Philharmonie de Paris, la Cité du Vin de Bordeaux ou le Palais des Beaux-Arts de Lille, elles ont été nombreuses à mettre en place de
nouvelles initiatives pour garder le lien avec leur public. En effet, tout comme les entreprises, en relation client les institutions culturelles en connaissent un rayon ! Et si nous nous inspirions de leurs bonnes pratiques ?
Voici 7 conseils à prendre en exemple :  

 

a

1. Invitez-vous chez votre client 

Aujourd’hui grâce au numérique, les acteurs culturels produisent des ressources accessibles partout, à tout moment, et sur une multitude de supports. On peut écouter son concerto préféré, en apprendre plus sur la viticulture ou redécouvrir les mythes de l’Antiquité gréco-romaine, en pyjama depuis son canapé. 

Ici le numérique ne remplace pas la visite en présentiel, mais il la complète. Il permet aux institutions culturelles de s’inviter chez le passionné, avant ou après leur visite. Entreprises, vous aussi vous pouvez prendre une place sur le canapé de votre client. Pourquoi ne pas créer une chaîne YouTube pour partager vos trucs et astuces ? Ou comme l’a fait la Philharmonie de Paris, un parcours de microlearning ?

a

2. Racontez-nous une histoire

S’il y a bien une chose dont les institutions culturelles ne manquent pas, ce sont des histoires : Versailles a son chantier, Giverny son peintre et Notre-Dame de Paris son roman. Mais une entreprise a aussi ses héros, ses péripéties et une histoire vivante. Alors racontez-la ! Notre cerveau raffole des histoires car elles le stimulent et captent son attention. Raconter l’origine de votre nom, le symbole de votre logo ou l’anecdote derrière votre dernier produit : le récit se cache à chaque recoin de votre entreprise !

a

3. Choisissez vos héros

Connaissez-vous un certain Léon Vivien, né en 1880 et soldat pendant la Première Guerre mondiale ? Ce poilu raconte sa vie dans les tranchées sur… son profil Facebook ! Derrière cette page atypique se cache le Musée de la Grande Guerre de Meaux, dont l’objectif était de gagner en visibilité. Et c’est réussi : la page du soldat a atteint les 65 000 “j’aime” ! 

Pour créer du lien avec son public, une histoire c’est bien, mais avec un héros c’est mieux. Du manager parti de rien et qui a su monter un empire au collaborateur qui a réussi à mener une négociation compliquée : en entreprise, tout le monde peut devenir un héros ou une héroïne.

a

4. Faites-nous rire 

Au palais des Beaux-Arts de Lille, c’est Titeuf qui s’est invité parmi les visiteurs ! Dialoguant avec une momie ou rougissant face à une statue, le célèbre personnage de bande-dessinée a partagé sa vision de l’art avec de nombreux visiteurs. La peinture vous ennuie ? Le musée des Beaux-Arts de Bordeaux a décidé de s’inspirer d’un célèbre site de rencontre pour créer le buzz autour de ses collections. Le prince Piscicelli est le “bobo” du XIXème siècle et le marchand Anton Fugger est le “hipster” de la Renaissance ! 

L’humour est un allié imparable pour rester visible. Il le faut : on serait en moyenne exposé à pas moins de 15 000 stimuli commerciaux par jour ! Dans cette jungle un peu morose, l’humour passe rarement inaperçu. Car adopter un ton divertissant et décalé, c’est la meilleure façon d’éviter le décrochage, tout en ciblant un public varié. En entreprise, l’humour est aussi l’un de vos meilleurs alliés pour marquer les esprits, et garder du lien avec vos clients. 

a

5. Dévoilez les coulisses 

Les jeux de lumières, les répétitions, la conception des décors et des costumes… Tant d’éléments longtemps gardés secrets que les spectateurs peuvent désormais découvrir. Le théâtre Mogador ou la Philharmonie de Paris proposent ainsi aux visiteurs de passer derrière le rideau de la scène. Quant à la Bibliothèque Nationale de France, elle ouvre ses salles de recherche au public. Mais les institutions culturelles ne sont pas les seules à mettre en lumière leurs coulisses : certaines entreprises le font déjà. 
Car se rencontrer pour créer du lien, ça fonctionne ! Le guide du Routard a même publié en 2015 Le guide de la visite d’entreprise, recensant près de 450 établissements se prêtant au jeu partout en France.

a

6. Partagez votre savoir

Un cadeau ça fait toujours plaisir. Que cela soit via une médiathèque en ligne comme celle de la Cité du vin de Bordeaux, ou des playlists de musique classique sur le site de la Philharmonie de Paris, partager du contenu avec son public, ça rapproche. Internet ne connaît pas de frontières, c’est donc l’occasion d’attirer de nouveaux profils. Ne les privez pas de votre savoir ! Vous pouvez le partager sur un blog, dans des vidéos, ou pourquoi pas comme Saint-Gobain dans un micro-learning pour varier les formats.

a

7. Prenez votre temps

Le cubisme n’a pas trouvé son public du jour au lendemain, loin de là ! La Tour Eiffel a longtemps été considérée comme le monument le plus laid de Paris. Mais aujourd’hui, un Picasso vaut des millions et il est impensable d’imaginer la Ville Lumière sans sa Dame de fer !

En entreprise, certains de vos virages peuvent rester dans un premier temps incompris, mais cela ne signifie pas qu’ils sont mauvais. Supprimer le clavier des téléphones portables, amener le cinéma dans son salon ou vendre ses vieux vêtements en ligne, qui aurait cru qu’on ne pourrait plus s’en passer ! Car après tout, comme disait Churchill, « Il n’y a rien de négatif dans le changement, si c’est dans la bonne direction ».