110 milliards d’euros. C’est ce que représente le numérique dans le PIB français. Malgré cela, pas toujours facile d’en parler sans éviter les stéréotypes du genre : « Ton statut, c’est geek ? ». Heureusement, pour leur barrer la route, il se trouve que le secteur du numérique est rempli d’anecdotes passionnantes dignes du meilleur scénario de série ou de jeu vidéo. Pour en convaincre vos proches, oubliez Wikipédia, Google et autres : nos storytellers vous ont dégoté les anecdotes les plus croustillantes du monde du numérique. Pas besoin de pare-feu ou d’antivirus, toutes nos histoires sont 100% sécurisées :

a

Indigestion au spam (and eggs)

Au Royaume-Uni dans les années 70. Un jingle passe en boucle à la radio. Que vante-t-il ? Les boîtes de jambon en conserve de la société américaine Hormel Foods : le spam. Simplement, le nom du produit est répété des dizaines voire des centaines de fois. La publicité ne tombe pas dans l’oreille d’un sourd. Les Monty Python, le très célèbre groupe d’humoristes anglais décide de le tourner en dérision. Ils mettent en scène un restaurant rempli de conserves spam, une serveuse qui ne jure qu’au spam et un menu composé intégralement de spam : le mot est répété 132 fois en seulement deux minutes !

Depuis le sketch du Monty Python et le premier envoi abusif de mails en 1978, on associe plus le spam à l’envoi automatisé de courriels non-désirés qu’au nom d’un jambon en boîte. Cependant, si vous avez une fringale, le produit existe toujours…

a

Plus on est de fous, plus on rit

Internet, c’est 1,78 milliards de sites consultables n’importe où et n’importe quand. Cependant, encore faut-il pouvoir lire et comprendre leur contenu. Alors les administrateurs traduisent et retraduisent. Quel est le site le plus traduit au monde ? Ce n’est pas votre encyclopédie en ligne préférée dont le nom commence par un -W.  Ce n’est pas non plus le site de la fameuse marque à la pomme. Et non, la première place revient aux… témoins de Jéhovah ! Le groupe a commencé à traduire ses écrits dès la fin du XIXème siècle.

anecdotes monde du numérique

Aujourd’hui, le site est disponible en 780 langues différentes et 100 langues des signes. Si vous apprenez le iloko, le malgache ou le swahili, les témoins de Jéhovah ont un site pour vous. Il ne manque plus que l’Espéranto !

a

Avoir le diable au téléphone

Doha le 23 mai 2006. La compagnie de télécom qatarie organise une vente aux enchères caritative un peu spéciale : elle met en vente un numéro de téléphone. Cependant, il ne s’agit pas de n’importe quel numéro mais du… 666-6666. Or, dans la Bible et plus précisément dans l’Apocalypse, le nombre 666 est associé à la Bête, au monde maléfique, au Diable. Un tel numéro ne pouvait se vendre pour une pacotille. Il est acheté après seulement 10 min d’enchère pour la maudite somme de 2,75 millions de dollars ! L’identité de l’acheteur reste à ce jour inconnue. Qui sait, les Enfers manquaient peut-être d’une ligne fixe ? 

Anecdotes numérique

a

Un poids plume

Selon Russell Seitz, chercheur en physique à Harvard, Internet est composé entre 75 et 100 millions de serveurs. Ce sont eux qui transportent l’information d’un point A à un point B. Les e-mails ne représentent que 9% du trafic sur Internet alors que le partage de fichiers entre internautes représente lui, 75% du trafic. Si au moment d’envoyer vos présentations PowerPoint vous avez l’habitude de voir apparaître le message « Le fichier joint à ce mail est trop lourd », vous vous dites sûrement qu’Internet et ses serveurs pèsent une tonne.

Et bien pas du tout ! Toujours selon Russell Seitz, le web ne pèserait que 50 grammes d’électron. C’est-à-dire pas plus qu’une fraise ou une poignée de framboises. L’information contenue par Internet ne pèserait quant à elle que 0,2 millionième d’une once, soit 1 minuscule grain de sable.

A

Pourquoi êtes-vous le candidat idéal ?

Seattle aux États-Unis le 10 novembre 2000. Deux hackers russes, Ivanov et son ami Gorshkov, sortent de l’avion envoyé par Invita Security. C’est l’entreprise dans laquelle ils s’apprêtent à passer un entretien d’embauche. Leur mission ? Pirater des entreprises pour que ces dernières fassent appel aux services d’Invita. Pour montrer qu’ils sont à la hauteur de la mission, Ivanov et Gorshkov n’hésitent pas à raconter leurs exploits. Il faut dire qu’à eux deux, ils ont déjà piraté une quarantaine d’entreprises américaines. Les recruteurs veulent des preuves. Ils demandent donc aux deux hackers russes de leur faire une démonstration. Les pirates s’exécutent. Ce qu’ils ignorent c’est que l’ordinateur enregistre toutes leurs actions pour le compte du… FBI !

Anecdotes monde du numérique

Ils ne sont pas au bout de leur surprise. L’entretien fini, ils sont raccompagnés en voiture à leur hôtel. Au moment de descendre du véhicule, ils sont arrêtés par des agents du service de renseignement intérieur américain. La compagnie, le voyage, l’entretien, tout a été orchestré par le FBI. Les hackers russes ne peuvent rien nier : ils ont livré au service secret américain toutes les preuves de leurs crimes en direct.
« Apprenez que tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute. »


Notre cerveau est câblé pour aimer et mémoriser les histoires. L’émotion permet de susciter l’adhésion. Si vous souhaitez utiliser le storytelling dans votre démarche, toute l’équipe Artips Factory est à votre disposition !