“Détenir la maîtrise de sa spécialité ne veut pas dire ignorer tout le reste. Bien au contraire. L’inspiration vient souvent au cours de l’exercice d’une activité totalement étrangère à son domaine d’expertise. Faites de votre formation, de l’acquisition de connaissance, de lectures édifiantes, votre quotidien.”

Dans cet article des Echos, Alain Goetzmann souligne l’importance de la culture générale pour le développement personnel des individus ainsi que pour leur épanouissement professionnel. Pour Goetzmann, maîtriser sa spécialité est une condition nécessaire, mais pas suffisante, à l’excellence professionnelle. Car être cultivé, c’est savoir interpréter un événement, savoir le replacer dans son contexte pour mieux y réagir. Pour acquérir cette précieuse culture, il faut adopter la démarche du savant curieux, qui sort de sa zone de confort et se confronte à des sujets dont il ne connaît rien. C’est en se posant des questions que le curieux se rend compte de l’étendue de ce qu’il lui reste à apprendre…

Découvrir l’article :

Alain Goetzmann, Savoir-faire, savoir-être, Les Echos, 4 décembre 2018