Le mobile learning, de son petit nom de m-learning, consiste à apprendre sur son téléphone grâce à des contenus synthétiques et rapides à consulter. Notre smartphone est devenu notre ami le plus intime : nous le consultons presque systématiquement durant nos temps morts. Réseaux sociaux, candy crush et vidéos de chatons, autant de divertissements que nous consommons quotidiennement pour passer le temps. Et si nous utilisions la commodité du smartphone pour quelque chose de plus positif et de plus constructif ?

Le mobile au quotidien

Selon le baromètre du e-learning de l’Association Française des Industriels du Numérique de l’Education et de la Formation (AFINEF), le nombre d’entreprises faisant usage du mobile learning est passé de 10% en 2014 à 60% en 2015. Un vrai bond en avant ! C’est que ces entreprises ont saisi la promesse alléchante du mobile learning.

On a recensé pour vous ses caractéristiques principales.

Ne nous étouffons pas

Le decoupage du mobile learningOn n’apprend pas sur son téléphone comme on apprend dans un amphi : le mobile learning appelle à une pédagogie plus concise. On parle alors de micro-learning ou de bite-size learning avec un contenu découpé, assimilable en moins de dix minutes et consultable à volonté. L’apprenant reçoit donc de petites doses d’informations sans être obligé de bloquer tout un créneau horaire. Bref, on se régale de petites miettes sans s’étouffer avec tout le morceau !

Progresser en une station

Le mobile learning n'importe où n'importe quandToujours avec nous, le portable a modifié notre rapport à la consommation d’informations et nos habitudes de lecture. Quelque chose de court,  de percutant et d’accessible, voilà ce qui correspond à nos vies de nomades. Le mobile learning coche toutes ces cases puisqu’il donne à la formation une flexibilité quasi absolue. On peut potasser entre deux stations de métro ou pendant sa pause café au travail. Grâce à cela, le mobile learning permet d’étendre la phase d’apprentissage avec une agilité difficilement égalable.

Le prochain Mario Kart … ou presque

La gamification du mobile learningLe casse-tête principal des formateurs est l’oubli presque immédiat d’une grande partie des informations par les apprenants. En effet, notre temps d’attention diminue et la déperdition des connaissances augmente. Comment répondre à cela ? Le mobile learning utilise des techniques de gamification pour renforcer l’efficacité de la formation. Cartes de connaissances, flashcards, quizs, récompenses … La transformation de l’apprentissage en jeu crée des émotions positives et libère des hormones du bonheur qui favorisent la rétention d’informations. C’est alors bien plus facile de finir la course !

Coach en poche

Le mobile learning comme coachIl n’y a pas à dire, se former sur son écran préféré est une bonne motivation. Les apprenants sont plus enclins à apprendre quelque chose de nouveau s’ils ont accès au contenu pédagogique n’importe où et n’importe quand. Le mobile learning permet d’avoir un coach d’apprentissage dans la poche, qui guide, accompagne et motive jusqu’au bout. Attention : contenu dans la poche ne veut pas dire contenu plus faible … au contraire ! Les smartphones peuvent désormais offrir des modules extrêmement élaborés et attractifs, pouvant prendre la forme de textes, d’images, de vidéos. Tout un univers … portable.

Le risque du mobile learning ?

Samourai de la disciplineLa distraction. Notifications, SMS, e-mails … La formation n’a plus de sens si on se perd sur les Facebook entre deux informations. Il existe deux solutions : être un samouraï  de l’autodiscipline ou suivre une formation assez captivante et interactive pour vous distraire de la distraction.

Artips propose des parcours micro-learning de culture générale innovants et engageants à dévorer sur son portable n’importe où et n’importe quand.